Décidément, le territoire de la Drôme est propice à la transformation « d’usines en friche » en véritable Tiers-lieu intégrant du coworking. Après l’Usine vivante pour... D’une friche industrielle à un Tiers-Lieu, zoom sur l’espace Barral à Die
Décidément, le territoire de la Drôme est propice à la transformation « d’usines en friche » en véritable Tiers-lieu intégrant du coworking. Après l’Usine vivante pour redonner vie à l’usine Salmson à Crest (Drôme), nous allons aujourd’hui nous intéresser au projet de l’Espace Barral – Maison des entrepreneurs du Diois à Die (Drôme).

 

Le lieu

Les premières fondations du lieu remontraient au XIIe siècle avec un moulin à eau. Jusqu’en 1974, c’est la Bonneterie Barral qui y avait installé ses ateliers. Au début des années 1900, ce sont plus de 300 personnes qui y travaillaient.
Parmi les vestiges de cette histoire riche, on retrouve des machines (des machines à coudre, une importante turbine…), des caisses en bois, des patrons… qui sont rassemblés dans l’une des salles pour pouvoir décorer le lieu une fois les pièces prêtes.
Toute l’histoire de ce lieu devrait être reconstituée grâce à la « commission histoire » mise en place dès le début du projet.

Le projet

Situé à proximité du centre ville de Die, le site a pour objectif de proposer un espace ouvert pour des personnes ou des groupes de personnes qui recherchent un lieu de travail équipé et adapté à leur activité.
Les locaux seront divisés en plusieurs atmosphères de travail allant de la salle open-space au bureau privé et de la salle de réunion à l’espace dédié aux artistes et artisans d’art. On retrouvera au cœur du bâtiment un grand espace de vie collectif composé d’une cuisine-salle à manger et d’une terrasse afin de créer du lien entre tous ces entrepreneurs du Dois.
Porté au sein d’un association de loi 1901 par Joël Lebossé, directeur général chez Nef Investissement, et Joël Peter, spécialisé dans la construction et la rénovation de l’habitat, plusieurs valeurs guident aujourd’hui le projet :
  • Développement local
  • Accessibilité, notamment par les prix abordables pratiqués
  • Ecologie, notamment par la mutualisation et les matériaux utilisés
  • Professionnalisme et qualité de service

Quand s’y installer ?

Les travaux ont bien débuté et le budget est bouclé (composé environ à 40% d’apports, 40% de prêt bancaire et 20% de subventions publiques).
La montée en puissance devrait être progressive et les premiers bureaux devraient ouvrir leurs portes en décembre 2016. A terme, la Maison des entrepreneurs devrait accueillir entre 35 et 40 individus.

Contacter les porteurs de projet

Pour plus d’information sur le projet ou le lieu, vous pouvez contacter l’association avec le formulaire suivant :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Merci de compléter le filtre anti-spam
captcha

Leonard Lenglemetz

Et si on travaillait ensemble, autrement, dans la Drôme ? Je travaille au sein de l'association Le Moulin Digital à Valence sur le développement du coworking et autres formes de travail collaboratif.

No comments so far.

Soyez le premier à laisser un commentaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *