47, c’est le pourcentage des télétravailleurs qui ont indiqué être intéressés par « des services et des lieux permettant la mise en réseau des professionnels »...

partager0547, c’est le pourcentage des télétravailleurs qui ont indiqué être intéressés par « des services et des lieux permettant la mise en réseau des professionnels » dans l’enquête réalisée sur le territoire au printemps.

En accédant à cet article en ligne, vous utilisez Cédille, le premier service mis en place dans la vallée pour faciliter la circulation des infos entre les personnes qui télétravaillent. Nous espérons que la communauté des utilisateurs s’élargira tout au long de l’année 2014 et que des échanges virtuels se développeront au fil des mois.Etat des lieux

Sur Internet, une part importante de ces échanges professionnels de pair à pair ou à l’intérieur d’une communauté, finie par une rencontre en présentiel lors d’un évènement, d’une réunion ou d’un moment informel.

Si l’on ajoute ce constat à la demande formulée dans l’enquête et à la tendance à l’économie collaborative qui s’ancre doucement dans notre pays, force est de constater qu’un besoin de lieux de rencontres et de mises en relations émerge, porté essentiellement jusqu’ici par des indépendants et les personnes qui travaillent dans l’économie sociale et solidaire.

A l’image des espaces de coworking qui naissent un peu partout en France et à travers le monde, des « Tiers Lieux » (1) de différentes natures prennent place dans l’environnement économique et local. Ils représentent sans doute un pan des nombreuses initiatives lancées par des individus ou des collectifs, afin de créer ou recréer des liens dans des communautés de vie, d’intérêts ou de débats.

S’il est encore trop tôt pour affirmer que l’émergence de Tiers Lieux est une tendance lourde qui pèse sur la transformation des relations entre les multiples acteurs qui font vivre un territoire, nous pouvons au moins tirer la leçon que là ou une telle initiative est lancée, elle remporte la plupart du temps du succès, et ce quelque soit le profil des personnes impliquées au départ.

On avance, on avance

Dans la Drôme, plusieurs lieux de ce type sont en phase d’émergence à l’heure actuelle ;  chez nos voisins de l’Ardèche, la coopérative d’activités Ecclectic a participé à l’ouverture cet automne d’un espace de travail partagé à Vernoux en Vivarais. La vocation économique d’un espace de ce format prend le pas sur une approche plus tournée vers le développement local, mais peu importe, il s’agit avant tout de disposer d’un lieu sympa, équipé de l’essentiel et favorisant le travail, la rencontre et l’échange entre professionnels sous divers statuts.

La vallée de la Drôme est un bassin de vie référent pour l’expérimentation de démarches alternatives de développement. La labellisation du projet Biovallée comme «  Grand Projet Rhône Alpes » illustre bien cette volonté territoriale de « tricoter » son avenir.

Dans ce sens, et pour améliorer encore et toujours l’attractivité du territoire, des collectivités locales, des centres de formation, des associations et des Espaces Publics Internet se sont retrouvés pour élaborer un Pôle d’Excellence Rural destiné à favoriser le développement du télétravail et d’un réseau d’espaces de télétravail dans la vallée. Certains lieux sont ouverts (rubrique Ou télétravailler ensemble), d’autres devraient être aménagés dans le courant de l’année 2014.

Plaidoyer

Comme cela a été dit à travers les précédents articles, il nous parait indispensable que dans toute la Drôme,  des initiatives visant à proposer des espaces de travail, de mutualisation de matériels et de locaux, de rencontres et d’amélioration des compétences, puissent voir le jour et se développer.

Même si avec les fameux gaz de schiste qui aiguise tant d’appétits, on ne peut plus vraiment dire « en France on n’a pas de pétrole mais on a des idées », la chute reste valable. Avec des universités qui offrent des parcours favorisant l’insertion professionnelle (2), contrairement à ce que beaucoup pensent, des filières scientifiques et techniques reconnus mondialement, notre pays dispose d’un terreau favorable de jeunes personnes (et moins jeunes) qui peuvent prendre toute leur place dans la nouvelle économie et les nouveaux modèles qui l’accompagnent.

Tant du côté des salariés, avec les mutations que va connaitre l’entreprise, que du côté des entrepreneurs et des indépendants, avec l’émulation de construire et développer en pleine autonomie sa vie professionnelle, nous disposons de ressources inépuisables pour créer, innover et entreprendre dans chaque territoire.

Créer les conditions pour l’émergence de cette énergie créatrice au service des individus et de l’intérêt collectif voilà le véritable enjeu pour les territoires, qu’ils soient urbains ou ruraux. Si beaucoup reste à faire sur les volets administratifs, fiscaux, financiers ou encore organisationnels, à la charge des pouvoirs publics, rien n’empêche la sphère privée, citoyenne et pluriculturelle de prendre les devants et d’ouvrir des voies, comme l’on dit en jargon d’alpiniste.

Dans un registre économique ou de développement local, les lieux de convergence de ces dynamiques, de ces énergies auront vraisemblablement un rôle à jouer. C’est pourquoi, le soutien et la participation à ces espaces partagés de travail, Tiers lieux et autres appellations qui ne manqueront pas d’éclore dans les prochaines années, sont indispensables dans le cycle naissant de nouvelles créations de valeurs.

Ces lieux ne se construiront pas de manière verticale comme par le passé, ils évolueront et s’adapteront aux attentes collectives des utilisateurs, ou auront peu de chance de durer.

 

(1)     (1) Le Tiers Lieu est un lieu qui se situe entre le domicile et l’entreprise ou le lieu  de travail habituel.

(2)   (2)  Le Monde édition du jeudi 19 décembre

 

Leonard Lenglemetz

Et si on travaillait ensemble, autrement, dans la Drôme ? Je travaille au sein de l'association Le Moulin Digital à Valence sur le développement du coworking et autres formes de travail collaboratif.

No comments so far.

Soyez le premier à laisser un commentaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *