Ils étaient parisiens ou banlieusards. Un jour, ils en ont eu assez du stress professionnel, des ­métros bondés et de l’agressivité. Au prix de...

Ils étaient parisiens ou banlieusards. Un jour, ils en ont eu assez du stress professionnel, des ­métros bondés et de l’agressivité. Au prix de quelques sacrifices, ils ont changé de vie et ­­de métier pour s’installer dans des villages minuscules. Et respirer. Enfin. Sans regrets.

Il y a des ­designers, des entrepreneurs, des graphistes, des musiciens… La cantine est bio et leurs collègues sont des chèvres et des poules.

Changer d’air, c’est changer ses habitudes et pourquoi pas se mettre au
coworking ? Cela ne peut apporter que des points positifs : se faire des
amis et un réseau, mutualiser du matériel…

Retrouvez l’article sur : www.parismatch.com

Leonard Lenglemetz

Et si on travaillait ensemble, autrement, dans la Drôme ? Je travaille au sein de l'association Le Moulin Digital à Valence sur le développement du coworking et autres formes de travail collaboratif.

No comments so far.

Soyez le premier à laisser un commentaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *