L’entreprise Muteop vient régulièrement se réunir au Moulin Digital. Son fonctionnement original nous a donné envie d’en savoir plus… Entretien avec Benoit Begard, son... Muteop ou le télétravail au cœur de l’organisation

L’entreprise Muteop vient régulièrement se réunir au Moulin Digital. Son fonctionnement original nous a donné envie d’en savoir plus… Entretien avec Benoit Begard, son fondateur et dirigeant.

Pouvez-vous retracer l’historique de votre entreprise ?
Benoit Begard : J’étais directeur d’une agence Eiffage à Aubagne, qui s’occupe de déploiement de la fibre optique et qui comprend à la fois un bureau d’études et des équipes travaux. A la fin 2014, j’ai souhaité quitter mon entreprise et créer un bureau d’études indépendant, Muteop*. J’ai obtenu alors un contrat qui m’imposait d’être à Lyon mais je  souhaitais rapidement développer mon entreprise aussi dans ma région. J’ai donc dû réfléchir à un modèle souple où je ne possèderais pas de local fixe et qui me permettrait d’aller n’importe où. C’est de là que m’est venue aussi l’idée d’avoir des salariés en télétravail.

Comment vous organisez-vous ?
Benoit Begard : Dans la semaine, nous passons une journée sur le terrain et les quatre autres en ingénierie (création de plan) sur ordinateur. Nous nous répartissons sur quatre zones : Dijon, Lyon, Aix en Provence et Montpellier et il y a des référents d’équipe. Nous avons une réunion mensuelle en « plateau-projet » qui se déroule soit à Aix, soit à Valence, soit à Lyon, car on essaie de respecter les zones de chacun. Et une fois par semaine, je me déplace pour aller voir mes salariés. Tout le monde est en télétravail, moi y compris. Je ne donne pas de contraintes horaires à mes salariés, mais un objectif de production car je ne souhaite pas être intrusif et je me refuse à toute surveillance.

Comment peut-on définir votre entreprise ?
Benoit Begard : Nous sommes à cheval entre la société de service (consulting) à client unique et le bureau d’études à clients multiples.

Quels outils utilisez-vous pour communiquer ?
Benoit Begard : Nous utilisons un réseau social d’entreprise Yammer qui est pour nous un endroit de libre expression. Le support est sympa et on peut s’y échanger des supports, des photos, des vidéos… Je l’appelle « la machine à café » car il remplace les discussions que les salariés peuvent avoir lorsqu’ils prennent une pause autour du distributeur de boisson.
Pour le côté technique, nous utilisons Teamviewer, avec lequel on peut prendre la main sur un ordinateur.


Puisque vous n’avez pas de locaux dédiés, où travaillez-vous ?
Benoit Begard : Nous travaillons tous à la maison. J’ai évoqué les espaces de coworking avec mes salariés en leur proposant même de prendre en charge les frais de location, mais pour l’instant, aucun n’en a fait la demande. En revanche, lorsque nous nous réunissons, nous allons dans ces espaces, comme ici au Moulin Digital. Et comme nous le faisons dans différentes villes, c’est agréable de pouvoir en tester plusieurs. Mes salariés sont sensibles à l’ambiance ou à la fréquentation des espaces.

Quels sont pour vous les avantages et les inconvénients du télétravail ?
Benoit Begard : Au niveau du recrutement, j’ai eu quelques déconvenues. Je me suis rendu compte que tout le monde n’est pas capable de travailler avec une telle autonomie et avec un grand sens des responsabilités. Aux débuts, je constatais un découragement au bout de six mois ou un an chez certains qui nous ont ensuite quittés. J’ai alors mis en place un outil de suivi individuel. Ce rapport est à remplir chaque fin de mois, et cela permet de prendre la température et de faire un suivi des activités. Cela permet aussi de vite redresser la barre s’il y a des soucis. Cependant, aujourd’hui j’arrive plus rapidement à cibler les gens qui pourront trouver leur équilibre dans cette organisation.

Le fait de ne pas avoir de locaux nous fait faire des économies et grâce à cela, j’organise deux fois par an des séminaires où nous partons faire des activités de loisirs, pour faire du liant. Et étant donné que les prix du marché sont assez bas, nous pouvons nous projeter car notre modèle économique est pérenne.

Ce mode de travail accorde une grande souplesse. Ainsi, nous pouvons réceptionner un colis un mardi à 16h, accepter un rendez-vous chez le dentiste à 15h ou aller chercher les enfants à l’école. Et si un de mes salariés a envie d’aller s’aérer pour faire une balade en journée, il le peut. Chacun trouve son rythme. 

On ne peut pas dire que cela me fait gagner du temps en terme managérial et d’organisation. Je bouge beaucoup et je décale mon travail pour m’adapter à la journée de chacun. Mais je gagne en souplesse et pour moi, il est très important d’équilibrer vie personnelle et vie privée.

* MUTEOP est un bureau d’études spécialisé en réseaux Télécom

Viviane Prost

Animatrice du Moulin, espace de coworking du Moulin Digital. J'ai également créé mon activité d'écriture-correction de documents print et web en tous genres avec la coopérative d'activités PRISME. En savoir plus sur www.adalie.pro

No comments so far.

Soyez le premier à laisser un commentaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *