Ludovic Maire est ingénieur à Eneco France. Il vient régulièrement télétravailler et coworker au Moulin, l’espace de coworking du Pôle Numérique, avec plusieurs de ses... Le coworking : « ça ouvre l’esprit »

Ludovic Maire, Eneco FranceLudovic Maire est ingénieur à Eneco France. Il vient régulièrement télétravailler et coworker au Moulin, l’espace de coworking du Pôle Numérique, avec plusieurs de ses collègues.

Cédille : Quel est votre parcours professionnel, en quelques lignes ?
Ludovic Maire : Je suis originaire de Lyon. J’ai 30 ans. J’ai fait mon école d’ingénieur (ENSE3 pour école nationale supérieure énergie eau environnement) à l’INP de Grenoble. Après mon diplôme, je suis parti deux ans au Canada où j’ai travaillé pour Alstom transports. Puis je suis rentré en France. J’ai atterri à Paris, au siège de la même société. Après quelques mois, j’ai décidé de partir pour Voltalis, une start up dans l’énergie qui fabrique notamment des compteurs intelligents. L’idée était de découvrir le monde de l’entreprenariat et des PME. J’y suis resté quatre ans. Et depuis un an, presque jour pour jour, je travaille chez Eneco France. J’ai d’abord habité à Avignon, où se trouve le siège de l’entreprise, et depuis peu, je réside dans la Drôme.
Choisir le domaine de l’énergie, ce n’est pas anodin ?
L.M. : non, en effet. Être dans l’énergie, ça permet de travailler dans un secteur où on a le sentiment de faire quelque chose d’utile. Il y a beaucoup de défis à relever et il y a donc beaucoup de choses intéressantes à y faire.
Pouvez-vous nous dire ce que fait votre entreprise ?
L.M. : En France, nous sommes aujourd’hui producteurs d’électricité à partir de panneaux solaires. Donc de l’énergie propre. Notre métier actuel est de produire. Demain, ce sera de donner accès à nos clients à l’ « énergie durable ». Notre idée est de proposer des services autour de l’énergie pour que nos clients prennent la main sur leur consommation dans ce domaine et qu’ils deviennent acteurs. C’est aussi de la conscientisation, quelque part. Nous sommes pour l’instant dans un système centralisé. Mais bientôt, la décentralisation permettra à chacun de peser plus dans les choix énergétiques. Ce que nous souhaitons, c’est une énergie durable pour tous. Notre rôle est de fournir les outils les mieux adaptés afin que les gens deviennent à la fois meilleurs gestionnaires et plus indépendants, tout cela si possible à partir des énergies renouvelables.
Et le coworking dans tout ça ?
L.M. : Notre entreprise est basée à Avignon, mais je travaille souvent à Valence. C’est la première fois que je fais du coworking. Ce qui est sympa, c’est de croiser des gens qui ne font pas le même travail que soi, de mélanger les talents et les parcours. C’est bien aussi pour partager des idées, ça ouvre l’esprit. Au quotidien, ça apporte aussi de la souplesse. Et c’est pratique : on arrive, tout est en place, on n’a plus qu’à s’installer. C’est simple et efficace.

Viviane Prost

Animatrice du Moulin, espace de coworking du Moulin Digital. J'ai également créé mon activité d'écriture-correction de documents print et web en tous genres avec la coopérative d'activités PRISME. En savoir plus sur www.adalie.pro

No comments so far.

Soyez le premier à laisser un commentaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *