Un bon job, du temps libre, mais aussi un engagement éthique : les revendications des 20-30 ans pourraient changer nos vies professionnelles, affirme ce...

Un bon job, du temps libre, mais aussi un engagement éthique : les revendications des 20-30 ans pourraient changer nos vies professionnelles, affirme ce grand hebdomadaire allemand. En bien.

  La génération Y attend de l’entreprise qu’elle change de mentalité et tienne compte de ses désirs. Ces jeunes entendent organiser eux-mêmes leur travail – et de façon souple, constate le cabinet d’audit PwC. Ils remettent en cause les autorités, sauf si le chef les impressionne.

Retrouvez l’article sur http://www.courrierinternational.com/article/2013/04/11/la-generation-du-mieux-travailler?page=all

Leonard Lenglemetz

Et si on travaillait ensemble, autrement, dans la Drôme ? Je travaille au sein de l'association Le Moulin Digital à Valence sur le développement du coworking et autres formes de travail collaboratif.

No comments so far.

Soyez le premier à laisser un commentaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *