À Lille, depuis quatre ans, les travailleurs sans bureau fixe connaissent les principes du coworking, cet espace de travail partagé. L’idée qui marche en...

À Lille, depuis quatre ans, les travailleurs sans bureau fixe connaissent les principes du coworking, cet espace de travail partagé. L’idée qui marche en ville pourrait bien essaimer dans la campagne pévéloise. Une réunion est organisée ce soir à Pont-à-Marcq, avant une autre à Phalempin en décembre.

« On voudrait voir si ça peut prendre dans la Pévèle. Mais, pour que ça marche, la communauté de communes ne peut pas être porteur du projet, il faut que ça vienne des futurs usagers. Ce que nous voulons, c’est que les indépendants puissent rester sur le territoire. Il n’y a pas d’espace partagé au sud de Lille. »

Avant d’être un espace, le coworking est une communauté. Il est donc essentiel de co-construire avec les utilisateurs, les entreprises, les partenaires potentiels…ces espaces.

Retrouvez l’article sur : www.lavoixdunord.fr

Leonard Lenglemetz

Et si on travaillait ensemble, autrement, dans la Drôme ? Je travaille au sein de l’association Le Moulin Digital à Valence sur le développement du coworking et autres formes de travail collaboratif.

No comments so far.

Soyez le premier à laisser un commentaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *