Yannick, au service de la transition énergétique Yannick est en charge des approches territoriales du CLER, Réseau Pour la Transition Energétique. Il est animateur... Ils coworkent à l’Usine Vivante : portraits de deux travailleurs nomades

yannick-regnierYannick, au service de la transition énergétique

Yannick est en charge des approches territoriales du CLER, Réseau Pour la Transition Energétique. Il est animateur de réseau et met en lien les territoires autour de partages de bonnes pratiques, rédigées et mises en forme. Il propose un accompagnement méthodologique via la mise à disposition d’outils ayant fait leurs preuves, en échange de quoi les nouveaux venus sont invités à réagir et alimenter les échanges de la communauté d’utilisateurs. Il établit et diffuse des plaidoyers, publications et expertises auprès des décisionnaires de politiques publiques, privées et associatives sur l’énergie.
Sur la base des expériences réussies de territoires au niveau national et international, le Réseau pour la Transition Energétique prône l’évolution d’un système énergétique hérité de l’après guerre et une plus grande décentralisation. Un autre axe de réflexion concerne l’organisation de territoires à une échelle suffisamment conséquente pour que l’énergie soit gérée efficacement. Cela signifie souvent un agrandissement des territoires des Communautés de Communes, dans l’esprit de la réforme territoriale en cours. Enfin l’association encourage de multiples façons l’émergence d’une nouvelle culture de l’énergie, vers laquelle les acteurs peuvent être sensibilisés à travers la question des économies financières. Il est urgent que les citoyens, les structures, les Etats s’emparent activement de cet enjeu et se mobilisent pour les énergies renouvelables, la rénovation du bâti et une gestion responsable de la mobilité.
Pourquoi l’Usine Vivante ?
Yannick s’est installé dans la région en télétravail à l’été 2014, conquis par la douceur de vivre drômoise. Dans le cadre de sa coopération avec la Biovallée, il a effectivement réalisé de nombreux déplacements en Drôme. Le déclic a été la tenue à Eurre, en 2012, de la réunion annuelle des Territoires à Energie Positive, réseau interne au CLER et initié par Yannick.

Par un heureux hasard, depuis Montreuil et les Ardennes, il se trouve que deux de ses connaissances personnelles ont fait le même choix. Ayant eu vent du projet Usine Vivante, les amis se sont regroupés dans un même bureau partagé, avec une belle cohérence de thématiques entre négaWatt sur l’énergie, Dromolib pour la mobilité et Bank Track pour la responsabilité des investissements des banques notamment dans le domaine de l’énergie. Les coopérations fleurissent dans un esprit d’échanges fort stimulant.

Lire l’article complet 

logo_cler_petit_carre CLER, Réseau pour la transition énergétique
Mundo M – 47, avenue Pasteur/ 93100 MONTREUIL.
Contact : Yannick REGNIER www.cler.org, www.tepos.fr


caya-aubert Caya, animatrice de Spiruline Solidaire

Caya Aubert a été elle-même productrice de spiruline pendant trois années en Ardèche et dans les Hautes Alpes, après avoir découvert cette algue miracle lors de missions humanitaires de cultures expérimentales bio au Togo et au Burkina Faso en 2009.
Après en avoir été bénévole, elle est employée par Spiruline Solidaire depuis février 2015. L’association s’est déplacée de Paris à Crest au gré des pérégrinations des personnes ressources. Bien qu’appuyée par une équipe très investie et d’un chargé de missions terrain, Caya a fort à faire puisqu’elle suit les développements de bout en bout.
A partir de la manifestation d’une initiative locale, elle propose une convention de partenariat, encadre la définition du projet dans toutes ses étapes de réalisation précisément établies et quantifiées, lance une recherche de financement auprès de fondations privées et des régions, puis suit la mise en œuvre. Sur place, un chargé de mission technique est alors dépêché pour piloter l’équipe locale de construction. Les habitants réalisent l’approvisionnement en eau et électricité, construisent le séchoir puis le bassin de culture. Les équipes de production, d’entretien et de commercialisation sont formées. La distribution commerciale est lancée. Des activités connexes génératrices de revenus sont parfois associées. Une importante étape d’évaluation dresse alors un bilan économique de la rentabilité, un bilan social au regard de son intégration locale, un bilan sanitaire sur la population bénéficiaire, et un bilan réglementaire vis-à-vis de la législation du pays. Le projet peut ainsi régulièrement s’ajuster aux besoins et se renforcer, Spiruline Solidaire s’engageant à un suivi sur le long terme.

logo-spirulinesolidaire-couleurL’association

Spiruline Solidaire est une association montée en 2006 par Violaine Neto-Gameiro, jeune Lilloise alors étudiante en droit, toujours engagée bénévolement comme Vice Présidente. La structure compte une salariée à temps partiel hébergée à l’Usine Vivante : Caya.
Le but de l’association est de faire bénéficier des propriétés nutritives extraordinaires de cette algue si facile de culture à des populations dénutries ou atteintes du VIH, dans les pays en voie de développement.

Lire l’article complet

Contact : site web.

Laure

Médiatrice numérique à l'Usine Vivante de Crest

No comments so far.

Soyez le premier à laisser un commentaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *